top of page

Quoi surveiller en 2022? : Élection partielle dans Marie-Victorin

L’élection de Catherine Fournier à titre de mairesse de Longueuil a laissé vacant le siège du comté longueuillois. Une élection partielle aura donc lieu en début d’année pour le combler. Le gouvernement refuse toujours de rendre publique la date de cette élection, mais les limites légales obligeront celui-ci à la déclencher dans les prochains mois.


Le Parti Québécois n’a pas tardé à annoncer son candidat. Le parti souverainiste a en effet recruté Pierre Nantel, notamment connu pour avoir représenté la population de ce comté pendant 8 ans. Il s’est également fait connaître sur la scène nationale grâce à sa présence à l’émission La joute sur LCN.


De son côté, le Parti Libéral du Québec présentera une chercheuse universitaire nommée Émilie Nollet. La jeune femme de 35 ans est également spécialiste du leadership inclusif.


La Coalition avenir Québec et Québec solidaire n’ont pas encore trouvé le candidat ou la candidate qu’ils y présenteront.


Selon les dernières données, la course dans Marie-Victorin se passe principalement entre le Parti Québécois et la Coalition avenir Québec. Bien que ce ne soit qu’une élection partielle, elle risque de donner le ton pour l’élection générale de l’automne. Une victoire du Parti Québécois pourrait symboliser un retour de l’option souverainiste dans le débat national. Le PQ devra donc redoubler d’efforts pour aller chercher la circonscription et ainsi amorcer une remontée de l’indépendance du Québec dans l’opinion publique. De son côté, la CAQ devra également concentrer ses efforts sur cette élection pour éviter que la question nationale, qui l’a maintenue dans l’opposition pendant près d’une décennie, ne revienne en force.


Cette partielle est donc un événement politique à ne pas manquer puisque son résultat aura un impact réel sur la prochaine élection générale.


Alexis Bastien, chroniqueur




446 views0 comments
bottom of page